Les friperies en Afrique de l’Ouest

Dernièrement, comme le froid est de plus en plus présent, moi et Ibrahim avons acheté deux polars et deux foulards seconde main pour 9,25$. 

Après avoir fait ces achats, j’ai trouvé assez insolite le fait d’avoir acheté des vêtements usagés qui proviennent peut-être de mon propre continent, pour ensuite possiblement les rapporter chez moi!  Ça m’a quand même donné l’idée d’écrire un article sur le sujet, car la première fois que je suis venue en Afrique, ce marché m’a beaucoup étonné et je crois que ça peut vous intéresser.

En Afrique de l’Ouest, le marché des friperies est hyper populaire.  Un commerce très important s’est développé autour de ces vêtements venus de l’étranger.  Ici, à Bobo-Dioulasso, il y en a un peu partout.  Les vêtements arrivent principalement au marché central.  De là, les revendeurs viennent acheter à un prix plus bas les marchandises (pantalons, t-shirt, soutien-gorge, manteaux, etc.) pour ensuite aller les revendre un peu plus cher à leur kiosque. 

Dans certaines zones de la ville, on retrouve plusieurs boutiques de friperies les unes à côté des autres, des genres de mini marchés de friperies. 

Il y a aussi les vendeurs ambulants qui trimbalent des piles de vêtements soit sur leur dos, sur leur tête ou à bicyclette.  Ils se promènent dans la ville toute la journée, même dans les cartiers les plus éloignés, permettant ainsi aux familles ne pouvant se déplacer, d’accéder à ces vêtements à bas prix.

Mais au fait,  d’où viennent donc toutes ces friperies?  Ces vêtements usagés proviennent principalement des États-Unis et de l’Europe.  Ils arrivent soit par bateau dans des conteneurs, soit par voie terrestre.

Pour ou contre les friperies?

Bien que ce marché soit à première vue très apprécié par les gens d’ici, son commerce a été très critiqué dans les médias, laissant place à plusieurs réflexions.

Bien entendu ce commerce crée beaucoup d’emploi, mais il fait aussi concurrence aux produits locaux fait en coton, qui sont plus cher. En Afrique de l’ouest, le coton fait partie des grandes productions, donc la vente de friperies joue beaucoup sur l’économie locale. 

Aussi, comme ces vêtements proviennent d’occident, on peut percevoir une perte des traditions vestimentaires.  Je ne dirais pas que c’est par choix, car les gens apprécient beaucoup les vêtements traditionnels, mais seulement, ils n’ont pas les moyens de les acheter vu leur prix élevés.  Les friperies ont l’avantage d’avoir un coût très bas, on peut par exemple acheter un jean à 3.00$, un t-shirt à 1,75$.  Pour une chemise et un pantalon en « pagne », un tissu que l’on peut retrouver à bas prix, ça vous coûte minimum 5$ pour le tissu et encore 5$ pour la couture.  Ne parlons pas des tissus traditionnels en coton tissés artisanalement!…

Le commerce des vêtements seconde main permet de recycler des centaines de milles de tonne de textiles en les réutilisant, mais pour certains, il s’agit d’une manière pour les pays occidentaux de se débarrassent de leurs vidanges.  Doit-on se demander si l’Afrique n’est pas prise pour une poubelle?

Donc finalement, doit-on être pour ou contre l’exportation de friperies en Afrique?

Pour ma part, j’aime penser que ceux qui ont entrepris ce commerce le font avec de bonnes intensions, c’est-à-dire, permettre à des gens qui ont peu de moyens de se vêtir à un prix abordable.  Aussi, comme plusieurs de mes amis ici ne se vêtissent qu’avec les friperies, je constate qu’elles sont réellement utiles et appréciés. 

4 Réponses à “Les friperies en Afrique de l’Ouest”


  • tu es toujours en afrique ?
    le commerce de la friperie a du succès ???

    Cordialement

  • christopher charles

    Bonjour,mon nom est Christopher Charles et je vis au canada,Montréal.Pour un projet universitaire je dois m’affilier à une friperie étrangère et faire venir des vêtements usagés pour hommes et femmes mais non troué ou tâché,vendre les vêtements au Canada et donné un pourcentage des profits a l’organisme dans le but d’aider à financer l’éducation de jeunes,ou d’aider d’une manière ou d’une autre un pays.Êtes-vous intéressé? j’attend votre réponse avec impatience,merci christocharles@hotmail.com

  • Bonjour Christopher,

    je ne peux pas t’aider malheureusement, je suis de retour au Québec.

    Bonne chance dans ton projet.

    Isabelle

  • Bonjour, Ne jetez pas, Donnez.
    Nous sommes une association de jeune d’Afrique, précisément du bénin. Nous faisons des œuvres sociales et nous recherchons des personnes de bonne volonté pouvant nous faire don de n’importe qu’elle quantité de bal de friperies afin d’aider la population de notre pays.
    Veuillez me recontacter si vous êtes donneur.

    franckmala04@gmail.com

    Merci

Laisser un Commentaire




Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
toute ma vie !!! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | high school musical et camp...
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres